Contenu principal

Message d'alerte

Ministre de la santé

  • « Tour de France » pour vaincre la maladie de Crohn : Pari réussie pour les P’tits Ambassadeurs DigestScience

    Tour de France pour vaincre la maladie de Crohn Pari réussie pour les Ptits Ambassadeurs DigestScienceIl n’y aura eu ni perdant, mais tous seront bien arrivés gagnant de cette 5e édition de ce Tour de France afin de vaincre la maladie de Crohn. Maladie qui en France concerne près de 15 % de la population française et pour lequel il n’existe pas de traitement. Partie le 8 juillet dernier ces 9 jeunes cyclistes âgés de 13 et 14 ans, 7 garçons et 2 filles ont effectué les 50 derniers kilomètres de 7 étapes dans le protocole officiel du "Tour de France", quelques minutes avant les professionnels ; entre Nozay en Loire-Atlantique et Roubaix dans le Nord pour arriver le 15 juillet dernier.

  • 8ème édition de Mois sans tabac : une nouvelle occasion de relever le défi ! Et cause de handicap méconnu !

    Affiche partielle de la 8eme édition du mois sans tabac édition 2023 33444Cette année encore, le mercredi 1er novembre 2023, Santé publique France et le ministère de la Santé et de la Prévention, en partenariat avec l’Assurance Maladie, donnent le coup d’envoi de la nouvelle édition du défi Mois sans tabac. Opération, désormais incontournable en novembre, encourageant les fumeurs à arrêter de fumer pendant 30 jours. Une 8ème édition parrainé cette année par le magicien et humoriste Éric Antoine sera l’ambassadeur du défi à travers l’émission de divertissement de M6, La France A un Incroyable Talent et qui compte déjà plus de 92 000 inscrits.

  • Avancement du Lancement de la campagne de vaccination contre le Covid-19

    Avancement du lancement de la campagne de vaccination contre le covid 19 vpour lutter contre maladie 41567En raison "d’un contexte actuel de circulation plus marquée du virus", le ministre de la Santé et de la Prévention, Aurélien ROUSSEAU, a annoncé que la campagne de vaccination contre le Covid-19 sera avancée de deux semaines. Initialement prévue le 17 octobre, elle débutera le 2 octobre prochain. Une injection du vaccin protège des complications et des formes les plus graves de la maladie. Même si pour les Français les confinements peuvent nous sembler de plus en plus loin, le covid-19, lui, circule toujours. En ce début d’automne, le nombre d’infections repart à la hausse.

  • Bébé né sans bras la pise de l’eau pollué mise en avant par la lanceuse d’alerte Emmanuelle AMAR

    Vasilina née sans bras puis abandonnée a la naissance 80232Le Remera, le registre des malformations en Rhône-Alpes, a publié il y a quelques jours sur son site un rapport d'étape. Celle-ci met met en évidence plusieurs hypothèses pour expliquer la naissance d'enfants malformés dans le secteur de Druillat entre 2009 et 2014. De son coté la présidente et lanceuse d’alerte Emmanuelle Amar, estime avec le groupe de travail qui s’est constitué autour d’elle établir un lien suspect avec l’eau courante une thèse rejeté les responsables locaux.

  • Conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre les grandes pandémies : Les populations vulnérables sacrifiées

    Peter sands directeur exécutif du fonds mondial a paris 1e054A quelques mois de la 6ème Conférence de reconstitution du Fond mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme qui se tiendra à Lyon le 10 octobre 2019. Les objectifs financiers annoncés aujourd’hui par la France et le Fonds mondial pour la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ne correspondent pas aux sommes préconisées par l’ONU pour mettre fin aux trois pandémies d’ici à 2030. Les associations dénoncent un manque de courage politique de la part du chef de l’État dont les conséquences seront dramatiques pour les personnes concernées par ces trois pandémies.

  • Covid-19 : Des infirmiers désabusés sont 57% déclaré « être en situation d’épuisement professionnel »

    Une infirmière prend la tension d'un patient malade au sein d'un CHU (illustration) © Murielle BABIN 7/10/2010Alors que le re-confinement est sur le bout de lèvre et que plusieurs métropoles sont désormais classées en zone « alerte renforcée », voire « maximale » et que les épidémiologistes prévoient que la majorité de notre territoire le sera également dans quelques semaines, les infirmiers expriment leurs épuisement dans un sondage(1). Pour Patrick CHAMBOREDON, Président de l’Ordre National des Infirmiers auteur de ce sondage, celui-ci l’urgent également « de revoir le décret qui encadre l’exercice de notre profession pour prendre en compte et officialiser ces compétences additionnelles, d’ores et déjà mises en œuvre au quotidien par les infirmiers ».

  • Des associations expriment leurs inquiétudes face à décret portant atteinte aux patients vulnérables en psychiatrie.

    Image du documentaire "12 jours" qui nous plonge dans le quotidien des personnes internées sans consentementAprès une lettre ouverte, le 16 mai 2018 a la ministre des solidarités et de la Santé Agnès BUZYN dans lequel la présidente de l’UNAFAM exprime les craintes de l’association sur la disparition de cette discipline et la mise en œuvre d’un décret en date du 23 mai. Celui-ci autorisant les traitements de données à caractère personnel relatif au suivi des personnes en soins psychiatriques sans consentement. Trois grandes associations, ADESM, la FNAPSY et l’UNAFAM viennent dans un communiqué commun « faire part de leur font part de leur grande inquiétude », supprimant de fait « le secret médical ».

  • Exigeons plus de moyens pour lutter contre l'endométriose ! lance la présidente de l’association EndoAction

    l'association endoaction sur l'un de ces stands d'information au parc de loisir et de nature de Loos en mars 2023 79a2dMaladie gynécologique, l’endométriose est une maladie inflammatoire qui affecte aujourd’hui en France environ 10 % des femmes en âge de procréer, soit plus de deux millions de personnes. Depuis février 2022, la France dispose d'une stratégie nationale de lutte contre l'endométriose, qui vise à améliorer le dépistage, l'orientation et le traitement des femmes concernées, à renforcer leur information et la formation des professionnels de santé, et à développer la recherche sur cette pathologie. Une stratégie qui selon la présidente de l’association EndoAction Myriam POULAIN, qui n’a pas permis d’améliorer sa prise en charge, raison de cette pétition qui atteint aujourd’hui de plus 18 000 signatures.

  • Grandes causes de décès en France en 2021 : une année encore fortement marquée par le Covid-19

    Vaccination contre le Covid 19 d'un homme dans une pharmacie 76c9aAlors que les fêtes de fin d’années approchent, le Covid-19 a confirmé sa progression à travers l'Hexagone. Dans une étude réalisé par la DREES et l’INSERM en 2021 le nombre total de décès est de 660 168, inférieur à celui de 2020 (667 497 décès), mais il demeure nettement supérieur à celui des années précédentes même en tenant compte du vieillissement de la population. Confirmant que le virus continue a rester un danger véritables pour notamment les personnes vulnérable. D’où l’importance de la vaccination et ceux notamment dans la perspective des rassemblements familiaux de fin d’année, il s’avère "primordial" que chacun "continue d’adopter les gestes barrières", prône notamment Santé Publique France.

  • Hausse des mutuelles de santé la mutualité française appel à une concertation « sous l'égide de l'Etat »

    affiche du 2eme baromètre sante social  8c26cAlors que les complémentaires santé à statut mutualiste prévoient une hausse en moyenne de 8.1% de leurs cotisations en Les mutuelles prévoient une hausse moyenne de 8,1% de leurs cotisations en 2024. La hausse sera de 7,3% en moyenne pour les contrats individuels, et de 9,9% en moyenne pour les contrats collectifs obligatoires, selon la 2ème édition du baromètre Santé Social AMF – Mutualité Française de la Mutualité française parue mardi. L'enquête porte sur 38 mutuelles, qui concernent 18,7 millions de personnes au total.

  • Implantation d'un organe respiratoire artificiel auprès de 12 malades à l'hôpital Avicenne de Bobigny

    Un greffon comme ici qui une fois quil a qui était replacé reforme du cartilageEn 2017, ils auront été 23 828 personnes avoir eu besoin d’une greffe. Un chiffre toujours en augmentation de près de 5 % par rapport à 2016. Si le rein représente l’organe le plus transplanté, le poumon arrive en troisième position. Un organe néanmoins qui se fait rare. La réussite de cette implantation par le Pr. Emmanuel MARTINOD de chirurgie thoracique à l’hôpital Avicenne, et Éric VICAUT, Pr. de recherche clinique à l’hôpital Lariboisière, représente un véritable espoir et surtout une première mondiale saluée par toute la communauté scientifique.

  • J-3 : De la 35ème édition de l’opération pièces jaunes placé sous le signe « des bienfaits du sport sur la santé »

    affiche du lancement de la 35ème opération des pièces jaunes du 10 janvier au 4 février 2024 6eb55Du 10 janvier au 4 février 2024, la Fondation des Hôpitaux organise la 35ème édition de son emblématique opération Pièces Jaunes pour collecter des dons et soutenir les enfants et les adolescents hospitalisés. Une opération lancé à Lyon la première dame de France, Brigitte MACRON, présidente depuis 2019 de la fondation. Une 35ème édition qui sera parrainé par Didier DESCHAMPS, fidèle parrain de l’opération depuis 2019. Depuis 1989, 9 700 projets ont été financés sur l’ensemble du territoire. En 2023, ce sont 209 nouveaux projets qui auront été financés, comme en Occitanie à Auch par exemple. L’hôpital qui demeure néanmoins malade lui aussi, face a des enfants et adolescents malades dont la situation demeure préoccupante.

  • Journée de la Santé mentale : Une santé qui se dégrade chez les jeunes de 11-24 ans en 2023

    affiche du site oms de la campagne pour la journée mondial de la santé mental 5384cLa Journée mondiale de la santé mentale est célébrée chaque année le 10 octobre afin de faire mieux connaître les questions de santé mentale dans le monde entier et d’améliorer l’aide aux personnes qui ont des problèmes de santé mentale. Une journée l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) ont placée cette année sous le thème « La santé mentale est un droit humain universel ». La France loin d’être exemplaire, telle que l’exil forcé des enfants et adulte autisme en Belgique, mais aussi l’importante dégradation du système psychiatrique en France.

  • La douleur, ce n’est pas « dans la tête » : plus 45 associations appellent à une véritable prise en charge en France

    Douleur chronique les associations demandent une prise en charge globale 57e04Fourmillements, décharges électriques, brûlures...normalement, la douleur est un signal d'alarme censé protéger le corps des agressions. Mais quand elle dure plus de trois mois, elle devient une véritable maladie chronique touchent plus de 12 millions de Français. Des douleurs perturbant la vie quotidienne. « La douleur c’est du sérieux » c’est par ces mots, qui sonnent pourtant comme une évidence, que France Asso et plus 45 associations dans un communiqué dénoncent les insuffisances notoires dans « la prise en charge de la douleur », et leurs « conséquences dramatiques » pour les personnes concernées. Un appel lancé ce 21 octobre à l’occasion de journée mondiale de lutte contre la douleur.

  • La présidente de l’UNAFAM interpelle la ministre Agnès BUZYN dans une lettre ouverte sur la psychiatrie en France.

    Un malade dans une chambre dans un hôpital psychiatrique en FranceSouvent critiqué, parfois il vrai par des comportements inadmissibles comme sur l’autisme ou d’épilepsie. La psychiatrie est devenue depuis quelques années le parent pauvre de la médecine. Une pratique qui pourtant a toute sa place dans la médecine moderne. Une « discipline à soutenir » telle est l’appel de cette lettre ouverte signé par la présidente de l’UNAFAM Béatrice BORREL. Une lettre qui interpelle la ministre, sur la crainte de l’association sur la disparition de cette discipline, mais aussi sur le décret relatif aux domaines d’intervention, aux conditions et aux règles s’appliquant à l’infirmier exerçant en pratique avancée.

  • La Région Rhone-Alpes vient à l’aide des lycéens malades avec une flotte de robots de télé-présence.

    Robots LycéensAvec 57 robots mis à disposition des lycéens malades dès septembre prochain, la Région Auvergne-Rhône-Alpes devient la première collectivité à financer à une telle échelle le déploiement de robots de télé-présence. Si le projet n’a pas objectif de remplacer l’AVS ou le personnel humain il offre ici une solution ici le mérite d’offrir à l’élève un soutien sans failles et sur lequel l’élève pourra compter. Des robots que Juliette JARRY, Vice-présidente déléguée aux Infrastructures, à l’économie et aux usages numériques, et Sandrine CHAIX, Conseillère spéciale au Handicap, ont réceptionné cette commande le jeudi 21 juin dernier.

  • Le Dr DENORMANDIE présente son rapport sur l’aide techniques pour l'autonomie des personnes handicapées ou âgées

    Remise virtuel du rapport pour Philippe Denormandie a Sophie cluzel et à Brigitte Bourguignon b986dAprès avoir été missionné une première fois en 2019 et rendu un rapport sur l’accès au soins pour les personnes en situation de handicap en 2019. Philippe DENORMANDIE avec Cécile CHEVALIER ont remis à Brigitte BOURGUIGNON, Ministre déléguée auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé chargée de l’Autonomie et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’Etat chargée des Personnes Handicapées. Un second rapport sur l’aide techniques pour l'autonomie des personnes handicapées ou âgées : une reforme structurelle indispensable. Des recommandations censé améliorer le recours aux aides techniques, à travers un accompagnement renforcé des personnes et des professionnels de santé, des dispositifs de financement simplifiés et mieux adaptés, et un accès plus direct à l’innovation.

  • Le ministre de la Santé Aurélien ROUSSEAU, présente sa démission à la suite du vote de la loi sur l’immigration

    le ministre de la santé lors de son audition au sénat a sa gauche le président de la commission de affaires sociale d793cA la suite du vote de la loi sur l’immigration par 349 voix contre 170 voix le 19 décembre dernier, le ministre de la Santé à présenter sa démission, a confirmé le porte-parole du gouvernement, Olivier VERAN, mercredi 20 décembre, ajoutant qu'il était "absent hier matin au Conseil des ministres". Une première démission au sein de l'exécutif, qui sera remplacé au ministère de la Santé sera assuré par Agnès Firmin Le BODO, l'actuelle ministre déléguée chargée de l'Organisation territoriale et des Professions de santé.

  • Le Président Auvergne-Rhône-Alpes demande à la ministre de la Santé de faire la lumière sur cas multiple de malformation

    Un Nouveau ne 10 minutes apres la naissance. Identifie avec une agenesie du bras droitQuelques jours après l'annonce du rapport de l’Agence Sanitaire France précisant dans un communiqué que « l'analyse statistique ne met pas en évidence un excès de cas par rapport à la moyenne nationale, et Santé publique France n'avait pas identifié une exposition commune à la survenue de ces malformations ». Des cas jugés concernant l’Ain comme « conforme à la moyenne nationale ». Une réponse qui ne semble pas satisfaire le président de la région Laurent WAUQUIEZ, qui se dit « Préoccupé par de multiples cas de malformations de nouveau-nés dans l’Ain ».

  • Le suicide un réelle santé publique majeur : Un journée placé sous le thème « Créer l’espoir par l’action »

    Le suicide une cause de la mort dont en France en 2019 était de « 13,8 pour 10 000 habitants », le taux le plus élevés en Europe. Ici un homme surdosé en médicament. (Illustration) © rawpixel.com sur FreepikUne journée créer en 2003 instituée en 2003 par l’Association internationale pour la prévention du suicide1 qui célébrera sa 21ème édition. Un suicide qui dans le monde représente la mort de plus 770 000 mort chaque année et la quatrième cause de mortalité chez les 15-29 ans. Dont 77 % dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Le suicide est un problème de santé publique majeur qui touche environ 56.000 personnes par an en Europe, soit 1,1 % de tous les décès. La France fait partie des pays européens où le taux de suicide est le plus élevé, avec 13,8 décès pour 100.000 habitants en 2019, derrière la Lituanie, la Lettonie et la Slovénie.