Contenu principal

Message d'alerte

De gauche a droite les deux portraits de jacques TOUBON et Viviane LAMBERT 549ecAprès l’annonce la semaine dernière du Dr Vincent SANCHEZ du CHU de REIMS d’annoncer sa décision de mettre fin l’arrêt « des traitements et la sédation profonde et continue » dans la semaine du 20 Mai. Vivianne et Pierre LAMBERT la mère et ses avocats avaient annoncées avoir saisi le défenseur des droits et le Comité de l’ONU compétent pour les droits des personnes handicapées. Le défenseur des droits Jacques TOUBON a annoncé qu’il « ne lui appartenait pas de trancher » rappelant que sa décision ne pouvait avoir « d’effet suspensif » et que « plusieurs juridictions avaient rendues des décisions ». Les parents qui ont lancé un appel a manifesté ce dimanche devant le CHU de Reims afin d'empêcher ce qu’il considère « comme un crime » c’est-à-dire l'arrêt programmé des traitements.

l-athlète handisport jean baptiste alaize affirme avoir été humilié a laréoport de nice le 5 fevrier 2019 9b6bcLors d’un passage a l’aéroport de Nice, le 5 février dernier, le sportif handisport et porteur de deux était contraint à "baisser son pantalon" lors d’un contrôle à l’aéroport de Nice. Une expérience qu’il a jugée humiliante, d’autant plus que celui-ci c’est vu refuser quelques jours plus tard, le droit de déposer plainte. Avec pour toute réponse de l’agent de la force publique « ne vous fatiguez pas avec tout ça, car votre affaire n’est pas grave. Le procureur va rire et il ne traitera pas votre dossier ». Fait diverse me direz-vous dans une société qui parfois renie les valeurs et les principes de la république…Mais ou allons-nous ?

présentation du rapport par le défenseur des droits jacques toubon f587bJacques TOUBON a présenté le 17 janvier dernier, son rapport intitulé « dématérialisation et inégalités d’accès aux services publics », un rapport dans lequel il expose notamment ces craintes pour des milliers de français qui n’ont pas accès à internet comme dans les zones blanches, près 541 communes, ou qui n’ont pas d’ordinateur. Le défenseurs des droits. Une situation auquel il convient de remédier alors a contrario une majorité de Français s’accorde a reconnaitre le bienfondé de cette nouvelle offre qui permet notamment une plus grande réactivité…

facade de l eglise saint bonaventure a lyon 5340cOn pensait avoir touché le fond avec la mésaventure d’ Arthur Aumoite, expulsé de ce centre commercial marseillais à cause de la présence de son chien guide d’aveugle. Mais voici l'histoire de Güler Coka, confrontée au comble de la crétinerie, alors même qu'elle organise un repas pour les malheureux du quartier le jour de Noël. L'événement se déroule le 25 décembre dernier. Güler, une jeune-femme déficiente visuelle de 28 ans, se rend à l’église Saint-Bonaventure de Lyon. Avec quelques amis, elle y a organisé un dîner en faveur des sans-abris qui vivent dans les environs. Cependant, elle ne s’attend pas, à être durement rabrouée par un prêtre manquant cruellement de compréhension et peut-être aussi d'humanité. Oubliées la charité, la compassion et la miséricorde, celui-ci va alors prouver que ce n’est pas parce qu’on voue sa vie à Dieu, qu’on est forcément bienveillant.

de gauche a droite laurent thomas qui remet le rapport a sophie cluzel et a jacques toubon 168a8Mise en place à l’initiative de la Caisse Nationale d’Allocations Familiales, et lancée officiellement, le 23 octobre 2017, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a reçu ce jour, avec satisfaction, aux côtés de Sophie CLUZEL, Secrétaire d'État aux personnes handicapées, après 18 mois de travail pour concevoir et piloter les 20 propositions pour développer l'accès et la participation des enfants et adolescents en situation de handicap aux centres de loisirs. Ce rapport vise à dresser un état des lieux de la situation en matière d'accueil en structure de loisirs et des besoins des familles. Il formule ainsi des propositions concrètes et opérationnelles pour développer l'accès effectif des enfants en situation de handicap aux accueils de loisirs et afin de contribuer à une meilleure conciliation des temps familiaux et professionnels des familles confrontées au handicap de leur enfant.

Christine expulse pour la deuxieme fois dun magasin avec son chien dassitanceAprès une expérience vécue, il y a un plus d’un mois au Lidl, le 3 septembre dernier, Christine une femme disposant d’un chien d’assistance aux couleurs de l’association HandI’Chiens, s’est vu refuser l’accès par l’enseigne Primark du centre commercial Évry 2. Une situation qui rappelle, celle vécue il y a moins de deux semaines par Arthur, un jeune parisien aveugle et son chien-guide. La secrétaire d’État Sophie CLUZEL qui s’était alors engagée à rappeler a l’ordre les commerces de leurs obligations à respecter l'article 88 de la loi 30 juillet 1987.

Arthur malvoyant et Loya son chien guide une veritable boussole et acteur de son independanceAlors qu’a lieu que devait avoir aujourd’hui le 2e Comité interministériel du handicap et que le gouvernement a annoncé son report à une date ultérieure. L’expérience du jeune Arthur AUMOITE montre combien notre société et loin d’avoir pris fait et cause pour l’inclusivité de tous. Elle met aussi en avant le manque d’entrain de ce gouvernement et de sa secrétaire d’État sur des sujets aussi importants que la discrimination. Alors que celle-ci avait promis de rencontrer les enseignes de supermarché à la rentrée pour faire respecter la loi pour les chiens guide ou d’assistance.