Skip to main content

Un retraité en situation de handicap se jette dans les bras d’Emmanuel MACRON

Rédigé le 25 Février 2019

Emmanuel macron avec a sa gauche un retraité en situation de handicap au salon de lagriculture 76f82Le 23 février lors de son déplacement marathon au Salon de l’Agriculture un homme père de 4 enfants, n’a pas hésité a se jeter dans les bras du Président Emmanuel Macron afin de lui réclamer une pension plus décente depuis son départ a la retraite. Le Chef de l'État qui lui a affirmé même si on doute de la sincérité de sa réponse "bien connaître ce genre de situation" et assure vouloir l'aider. Une video qui aura néanmoins fait le buzz sur internet…

Un chien prêt a tout pour rendre la vie de son jeune maitre plus facile en poussant son fauteuil

Rédigé le 20 Février 2019

un chien prêt a tout pour rendre la vie de son jeune maitre plus facile en poussant son fauteuil 8e92fVoila une petite video qui est loin d’être un fake new (informations fallacieuses, infox ou fausses nouvelles), mais qui par son esprit nous fera en ces longues soirée d’hiver alors que les discriminations ou autre insulte ne cesse de parcourir la planète. Une video qui nous montre un jeune garçon, Owen, qui se déplace en fauteuil roulant, et qui lui peut compter sur son chien pour l’aider à affronter les foules ! Une scène et un duo qui c’est déroulé samedi dernier à Guadalajara, au Mexique filmé à l’occasion du festival GDLUZ.

60 ans après sa création la poupée Barbie se met en situation de handicap : en fauteuil bien sûr !

Rédigé le 18 Février 2019

la marque mattel réinvente sa barbie en situation de handicap 5fefbÀ l’occasion du soixantième anniversaire de la marque et pour représenter au mieux la diversité, Mattel a décidé de produire deux nouvelles Barbies qui auront la particularité d’être handicapées. L’une en fauteuil roulant et l’autre avec une prothèse de jambe. Reste a s'interroger pourquoi une nouvelle fois le handicap et uniquement reproduit sur le handicap moteur (troubles de la dextérité, paralysie, notamment des membres supérieurs ou inférieurs …), que le handicap mental, visuel ou auditif n’est jamais lui mis en avant. Pourquoi ? Tout simplement il semble moins porteur en images, notre société ayant eu tendance à réduire la personne en situation de handicap à celle d’un fauteuil alors qu’il ne représente que 2 % des personnes handicapées en France…

Grand débat national : le handicap mental et psychique souhaite exprimer ces revendications…

Rédigé le 16 Février 2019

un jeune déficient intellectuelle posant pour la page Facebook de larche 0097eAlors que les gilets jaunes continuent à bouleverser l’actualité politique et sociale tous les samedis, le grand débat se poursuit et ceux jusqu’au 15 mars prochain. Un événement que les personnes en situation de handicap mental ou psychique veulent participer dans le cadre d’un débat " adapté " pour faire entendre la voix de ceux qui sont rarement écoutés sur les thèmes de la démocratie, la citoyenneté et la transition écologique le 25 fevrier prochain à Paris de 18h30 à 20h30. Un débat organisé par la Fondation l’Arche en partenariat avec le Cercle Vulnérabilités & Société. Des contributions qui seront par la suite mise en ligne sur le site dédié.

"Comme si handicap et fauteuil signifiaient systématiquement problèmes de compréhension" ?

Rédigé le 15 Février 2019

handicap tous ensemble quelques soient lorigine

D'où vient cette colère qui surgit lorsque, canne blanche à la main et accompagné d'un proche, je m'adresse à un inconnu pour obtenir une information et que celui-ci me répond en s'adressant à mon accompagnateur ? Pourquoi cela me fait-il autant bouillir intérieurement ? Je lui ai formulé une requête en le regardant dans les yeux, puisque je peux encore le faire, mais il répond en faisant comme si j'étais transparent, en m'éliminant de l'échange et cela me renvoie à quelque chose de profondément ancré en moi et m'irrite au plus haut point. Dois-je interpréter l'évitement d'échange de regards comme le début d'un phénomène de “déshumanisation” de la personne handicapée ? Ou est-ce simplement le fait que le handicap peut intimider ou repousser ? Est-ce encore une vue de l'esprit ?

Égalité des droits et des Chances : 14 ans déjà ! Un anniversaire dont le bilan et loin de satisfaire les associations

Rédigé le 11 Février 2019

loi du 11 février 2005 quatorze plus tard le bilan restant pour le moins mitiger 50742

Il y a quatorze ans aujourd’hui le Parlement voté la reforme pour l’égalité des droits et des chances, près de 14 ans après, le bilan reste pour le moins tres mitigé avec trois points noirs de la prise en charge du handicap, des revenus et de l’accessibilité. A laquelle s’ajoute celle de l’éducation et de l’emploi et taux de chômage de 22.5 %. Une loi dont les associations représentatives des personnes handicapées et les associations gestionnaires sont loin d’être satisfaite alertant le gouvernement sur des droits fondamentaux toujours pas respectés. Et le prétendu mea-culpa du Président MACRON lors de son débat devant 1000 jeunes le 7 février dernier, qui devait « de faire du handicap la priorité de son quinquennat, sont loin d’avoir convaincu. 2019 qui sera marqué par deux événements la conférence nationale du handicap et la remise du rapport de l’ONU en mars prochain.

Estelle une jeune autiste et un jeune dyslexique interpellent Emmanuel MACRON sur le handicap

Rédigé le 7 Février 2019

la jeune Estelle a gauche et le président de la république Emmanuel macron 3bce2Lors du débat réunissant près de 1000 jeunes à grand débat national organisé Étang-sur-Arroux, en Saône-et-Loire, une jeune femme Estelle FERRANDES Autiste Asperger de 23 ans a interpellé le président Emmanuel MACRON. Une prise de parole qui aura servi de fer de lance avec d’autres jeunes comme Clément atteint de dyslexie sur leurs difficultés d’accès a l’emploi. Le Président qui aura fait une forme de mea-culpa concernant sa promesse de faire du handicap la priorité de son quinquennat. Une fois de plus on peut certainement reconnaitre une forme de franc parler, cependant on regrette des questions connues d’avances et travaillées avec les proviseurs. A-t-il convaincu ces jeunes ? rien n’est moins sûr !