Skip to main content

Les orthophonistes s’engagent auprès de l’entourage des aphasiques pour la formation des aidants

Rédigé le 19 Octobre 2011

2011.10.19.un orthophoniste du chu de bayonneQuelques jours après la journée nationale des aidants familiaux, le 20 octobre sera  organisée une journée de formation des aidants professionnels à  Paris avant tout d’autre rendez-vous organisée partout en France. A cette occasion, la FNO rappelle le rôle concret que jouent les orthophonistes dans la formation des aidants des personnes aphasiques. Un rôle d’autant plus important que prévus dans le plan Asphasie, lancé l'an dernier par Nadine Morano, alors secrétaire d'État chargée de la Famille et de la Solidarité qui avait exprimée en septembre 2009 lors de son intervention devant la Fédération nationale d’aphasiques de France l'importance du sujet....

Alors que l’on dénombre 300 000 aphasiques en France, La Fédération Nationale des  Orthophonistes organise, avec le concours de la Fédération Nationale des Aphasiques  de France et de la Société Française de Psychologie, un programme de formation des  aidants au quotidien des personnes aphasiques. Cette action, financée par une  convention signée avec la CNSA a permis d’organiser en 2011, 46 journées de formation par des orthophonistes partout en France, dont une moitié était dédiée aux aidants familiaux et l’autre moitié aux aidants professionnels.

En effet, les aidants familiaux et professionnels accompagnent la personne aphasique au quotidien, mais la communication peut s’avérer compliquée. Incompréhension, frustration, découragement peuvent se manifester. Cette formation  orthophonique permet  aux aidants  de « mieux communiquer » avec la personne aphasique, et d’aborder  les problématiques des malades   au quotidien en termes de perturbations cognitives, communicationnelles, de projet de vie, de démarche de soins, d’autonomie, etc.

Ces formations font suite à une campagne d’information menée fin 2010, pour laquelle 3 Brochures ont été réalisées, éditées et distribuées à 30 000 exemplaires chacune, et 23 sessions d’information ont été organisées sur tout le territoire français, dont l’outre-mer, réunissant plus de 1 500 personnes. Aujourd’hui, ce programme national de formation a permis de former près de 1 000 aidants familiaux ou professionnels. La liste des dates,  des lieux de formations, et  les  brochures d’information sont consultables sur les sites www.orthophonistes.fr et www.aphasie.fr

l'action politique sur le terrain...

Suite à ce rapport, en octobre 2009,  un plan d’actions interministériel « accidents vasculaires cérébraux 2010-2014 » dont fait fait partie le plan Asphasie, a été préparé et présenté en Conseil des ministres par la ministre de la santé et des sports le 21 avril 2010. Déclinant ainsi la stratégie d’actions  intégrées nationales et régionales concernant la prévention, la formation, l’organisation des prises en charge et la recherche dans le domaine de l’AVC et de l'Asphasie pour les années à venir. Mais aussi, la montée en charge des unités neurovasculaires (UNV) sera poursuivie en 2010 et 2011. Un plan dont les agences régionales de santé auront la charge de mettre en place de véritables filières AVC au sein de chaque territoire de santé, allant de la prévention au retour à domicile ou au secteur médico-social, en favorisant l’articulation entre les secteurs sanitaire et médico-social, notamment par la mise en œuvre d’organisations innovantes et d’expérimentations.

Une maladie mal connu !

L'aphasie, absence ou difficulté de la parole, touche un gros pourcentage de personnes victimes de lésions cérébrales. Un programme d'aide pratique et psychologique aux proches se met en place. «Les idées sont là mais les mots ne veulent pas sortir». Dominique a connu une longue période d'aphasie (privation de la parole) à la suite d'un accident vasculaire cérébral survenu à l'âge de 48 ans. Sept ans plus tard, malgré une apparente facilité à s'exprimer, il se dit toujours «aphasique». Car il connaît encore des difficultés de compréhension à l'oral. À l'écrit, c'est pire. «Je sais ce que je veux dire mais j'ai beaucoup de mal à composer des phrases cohérentes », explique-t-il. Les progrès sont là, pourtant: juste après l'accident, Dominique inversait les syllabes et prononçait des mots inconnus.

Une profession mal reconnu par les autorités !

Quelque 2.000 orthophonistes, selon les organisateurs, 1.500 selon la préfecture de police, ont défilé le 6 ocotbre à Paris pour obtenir la reconnaissance de leur formation au niveau master, soit Bac +5. Le cortège, réunissant orthophonistes, chercheurs, étudiants et représentants de plusieurs centrales syndicales, a quitté un peu avant 13 heures la place du Panthéon en direction du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé, rue de Grenelle, où une délégation a été reçue. Les orthophonistes réclament que leur formation, actuellement effectuée en quatre ans, soit reconnue au niveau master.

La Rédaction

Pour approfondir la question vous pouvez consultez :


Le handicap s’invite à la table du groupe flo, une occasionde découvrir les métiers de la restauration

Rédigé le 17 Octobre 2011

Groupe de restauration floAimer la cuisine c’est la préparer, mais aussi la servir, a ce titre le 20 octobre prochain, les restaurants du Groupe Flo ouvrirons leurs portes à plus de 300 travailleurs handicapés pour leurs faire découvrir les métiers de la restauration. Une première journée nationale qui aura pour objectif de susciter des vocations et de créer des envies dans plus de 170 restaurants sélectionnés à cet effet sur toute la France. Avec plus de 8000 salariés, le groupe a atteint un taux d’embauche de 3,2 %. Un groupe qui envisage selon lui le recrutement pour 2012 de 1000, tous ces postes étant susceptibles d'intéresser des TH*.

Les entreprises du secteur médicament juge positive la progression des travailleurs handicapés

Rédigé le 13 Octobre 2011

Handi-Em association en charge de l'application du plan emploi des travailleurs handicapés pour les entreprise du médicament a la 14eme semaine emploi en 2010 présente ici son bilan (Archives)Trois ans après son premier engagement en 2008, par le LEEM et les organisations syndicales de salariés pour l’embauche de salariés handicapés. Un accord qui fête aujourd’hui sa première année d’application et qui selon les responsables de Handi-EM ces derniers affiche des résultats encourageants. Les entreprises bénéficiaires de l’accord passent de 1,69 en 2009 à 2,13 % sur les 6 % que prévoit la loi. Seul point noir, cette progression reste le fruit de quelques entreprises et non pas de l’ensemble.

« PARIS pour l’emploi » agrandi son pavillon entièrement dédié aux salariés handicapés

Rédigé le 4 Octobre 2011

Paris pour l'emploi forum de rencontrePour cette 9e édition les 6 et 7 octobre 2011, Plus de 1 400 responsables du recrutement, issus de cinq cents entreprises privées et de secteur public qui s'installeront place de la Concorde. Nouveauté 2011, un espace de plus de 1 000 m² exclusivement dédiés à l'emploi des travailleurs handicapés. ! Un forum ouvert à tous avec plus de 15 000 postes à pourvoir cette année ! Ce sont plus 50 000 visiteurs qui sont attendus encore cette année. Une manifesation ou les politiques seront également notamment ceux de la ville de Paris.

Categories