Skip to main content

Décès de l’homme d’affaires Philippe POZZO Di BORGO ayant inspiré les réalisateurs du film "Intouchables"

Les réalisateur du film intouchable Éric Toledano et Olivier Nakache au coter de Philippe Pozzo Di Borgo 6eeebTétraplégique depuis un accident de parapente en 1993, issu de la noblesse Corse, Philippe POZZO Di BORGO a été l'ancien dirigeant de la maison de champagne Pommery. L’homme et décédé à l’âge de 72 ans, hier 1er juin à Marrakech. L’homme connu du grand publique pour avoir inspiré le film d'Intouchables toujours deuxième box-office des meilleurs films français 12 ans après sa sortie en 2011. Un décès intervenu le même jour que la disparation de l’humoriste en situation de handicap à l'âge de 36 ans.

 

 

« Il a changé nos vies » …
Dans un twitte les deux réalisateurs du film intouchable Éric TOLEDANO, et Olivier NAKACHE ont affirmé apprendre son décès « avec une immense tristesse la disparition de notre ami », soulignant que l’accord de ce dernier pour mettre au cinéma l’histoire de sa vie à la suite de son accident près de dix ans auparavant qu’il avait publié dans un livre le livre « Le Second souffle », en 2001. Les réalisateurs d’affirmé que Philippe POZZO Di BORGO, avait « changé nos vies et la vie de nombreuses personnes vulnérables et fragiles. Nous gardons l'image d'un homme courageux, digne, humble et combatif. Son humour et son intelligence vont nous manquer ». Le côtoyer aura été pour « nous un rare privilège. Nous tenterons de poursuivre l’ensemble de ses combats. Nous pensons fort à sa femme et à ses enfants ».

Un film rendu mythique ayant ému en France, près de 20 millions de spectateurs soit 31 % de la population de la France métropolitaine, mais qui aura également à participer au changement de regard sur le handicap. Mais aussi dans le monde puisque le film amènera plusieurs remakes dans différentes langues, dont le film américain The Upside. Un film et un succès rendu possible par un duo improbable démontrant que l'amitié et l'entraide pouvaient transcender les différences sociales et physiques avec les acteurs Omar SY, lequel gagnera d'ailleurs le César du meilleur acteur en 2012, et François CLUZET. Les deux qui ont exprimé à l’annonce de son décès une profonde tristesse et celle d’un homme aux parcours extraordinaire qui restera à « jamais dans nos cœurs ».

Un destin extraordinaire…
Philippe POZZO Di BORGO né le 14 février 1951 à Tunis, il est le cadet d'une famille de la noblesse corse anoblie par le tsar de Russie Nicolas Ier et titrée duc enPhilippe Pozzo Di Borgo en 2022 eef6b 1852 des Deux-Siciles par le roi Ferdinand II. Le 30 juin 1973 épouse Béatrice ROCHE, décédée le 3 mai 1996, à l'âge de 46 ans, adoptant deux enfants Laetitia et Robert-Jean. La mort de son épouse moins de trois ans après son accident qui le rend définitivement paraplégique le plonge dans une profonde dépression. Une expérience qu’il racontera quelques années plus tard son livre intitulé « Le Second souffle » publié en 2001, dans lequel il détaille les drames qu'il a subis, puis son retour à la vie et sa redécouverte de l'amour. Consacrant un chapitre de son ouvrage à son auxiliaire de vie Abdel Yasmin SELLOU, repris de justice au comportement parfois fantaisiste, mais dont la présence lui a été particulièrement précieuse.

Un livre dans lequel il écrit « Il est insupportable, vaniteux, orgueilleux, brutal, inconstant, humain. Sans lui, je serais mort de décomposition. Abdel m'a soigné sans discontinuité comme si j'étais un nourrisson. Attentif au moindre signe, présent pendant mes absences, il m'a délivré quand j'étais prisonnier, protégé quand j'étais faible. Il m'a fait rire quand je craquais. Il est mon diable gardien ». Abdel Yasmin SELLOU, qui participera à la saison 2014 de Secret Story, sous le secret « L'histoire de ma vie a fait près de 20 millions d'entrées au box-office ».

Un an après la parution de son livre Philippe POZZO Di BORGO et Abdel Yasmin SELLOU sont été interviewés en janvier 2002 dans l'émission de Mireille DUMAS Vie privée, vie publique. Intéressée par leur témoignage et souhaitant aller plus loin, Mireille DUMAS produit l’année suivante en 2003 un documentaire sur leur histoire, intitulé À la vie, à la mort. C’est ce documentaire qui a inspiré le film Intouchables sorti en 2011.

Un an avant la sortie du film en 2010 après avoir vendu son hôtel particulier il signe en 2012 la préface du livre d'Abdel SELLOU Tu as changé ma vie... aux Éditions Michel LAFON et reçoit le titre de Chevalier de la Légion d'honneur. L’année suivante en 2013, Alexandre BODART fondateur de l’association Wheeling Around the World lui demande de devenir l’ambassadeur de celle-ci. Un combat pour la vie qu’il n’aura eu de cesse de mener avec sa vive réserve débat sur la fin de vie et l'euthanasie en 24 février 2014 devenant en 2015 le parrain de l’association Soulager mais pas tuer, qui milite contre l'euthanasie.

Au printemps 2015, Philippe Pozzo di Borgo publie un nouveau livre inspiré des dernières années et de ses récentes hospitalisations : dans Toi et moi, j'y crois (éditions BAYARD), l’auteur revisite ses différents « Moi » forgés au fil des événements de sa vie. Il explore aussi le lien à l’autre et les conditions d’une véritable rencontre avec tous les « Toi » de la vie, des plus proches aux plus éloignés, sans jamais oublier les personnes les plus fragiles

Parmi ces derniers combats celui en 2016, de l'association UP for Humanness, un réseau international d'acteurs pour un monde plus humain, l'Institut pour la recherche sur la moëlle épinière et l'encéphale qui le désigne la même année président d'honneur. Publiant un dernier livre en 2022, Le Promeneur immobile, chez Albin MICHEL.

Philippe POZZO Di BORGO qui avait après ses années de souffrance et dépression rencontrée à nouveau l’amour et s'est remarié et a eu deux autres enfants. L’homme qui finit sa vie entre la France et la région d'Essaouira, au Maroc, où il choisit d'installer sa résidence principale. La date de ses funérailles n’a pour l’instant pas été communiqué. La rédaction de France Handicap Info, qui présente à son épouse et a ses quatre enfants ces sincères condoléances.

Stéphane LAGOUTIERE

Catégorie : SOCIÉTÉ & FAITS-DIVERS
Publication : 01/06/2023
Vie associativeEuthanasiePolyhandicapHandicap physique ArtisteEcrivainChef d'entreprise

Articles en relation