Skip to main content

Le gouvernement essaie de masquer son inaction en faveur des personnes handicapées

Rédigé le 11 Octobre 2013

Frédéric BOUSCARLE délégué en charge au personnes handicapées a l'UMPAu lendemain du débat télévisé qui l'a opposé à Jean-François Copé jeudi soir sur France 2, à Najat VALLAUD-BELKACEM, Frédéric BOUSCARLE Secrétaire national en charge de l'insertion des personnes handicapées dénonce les accusations a l'égard de la Droite de vouloir empêcher les personnes handicapées d'accéder à l'Allocation d'Adultes Handicapés en réduisant le nombre de leurs bénéficiaires.

Des graves accusations méritent selon lui une sérieuse mise au point dans un communiqué.

Frédéric BOUSCARLE qui précise que L'AAH a été créée par la loi n° 75-534 du 30 juin 1975. À l'occasion de sa mise en place, elle concernait 100.000 bénéficiaires. Ce nombre n'a cessé de croître, il dépasse aujourd'hui le million de personnes.

D'un point de vue quantitatif, Madame VALLAUD-BELKACEM ment quand elle accuse la droite de vouloir réduire le nombre de bénéficiaires. D'un point de vue qualitatif, elle ne peut non plus soupçonner la droite de vouloir pénaliser les personnes handicapées puisque, conformément aux engagements de M. SARKOZY lors de la présidentielle en 2007, le montant de l'AAH a été revalorisé de 25 %. Ces accusations ne sont d'autant plus graves que depuis que la gauche est au pouvoir, le montant de l'AAH n'a été revalorisé que de 1,75 % ! précise le communiqué.

Secrétaire national de l'UMP précisant que l'AAH a été réformée en 2011 afin d'offrir un traitement équitable entre les bénéficiaires. Cette réforme n'a d'ailleurs pas été remise en cause par la gauche depuis son arrivée au pouvoir. Et de conclure que selon lui le gouvernement essaie de masquer son inaction en faveur des personnes handicapées. Ne nous laissons pas intimider par les accusations faciles et les mensonges du gouvernement !

La Rédaction

Le comité interministériel du handicap réunit enfin pour la première fois !!! sous le signe du défi de l’égalité

Rédigé le 26 Septembre 2013

De Droite a Gauche Mme Marisol TOURAINE, Le Premier ministre, Jean Marcs AYRAULT et Mme Marie-Arlette CARLOTTI et Christophe Devyslors conseiller du premier ministre dans le dossier social à l’occasion de la réunion du CIH ©Benoît Granier/MatignonIl aura donc fallu attendre près de quatre ans après sa création pour que le comité interministériel du handicap se réunisse réellement.

Le Premier ministre Jean-Marcs a présenté la feuille de route gouvernementale qu'il nomme « défi de l'égalité » et conduite sous l'impulsion et la coordination de Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la santé, et de Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée en charge des personnes handicapées 

Jean-Marcs AYRAULT qui peu avant la réunion du CIH a également, rencontré les associations membres de la commission permanente du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) et sa présidente, Mme Martine CARRILLON-COUVREUR.

Jean-Marcs AYRAULT soulignant dans son intervention de 45 minutes devant la presse qu'une « politique du handicap ne peut se résumer à une politique spécifique, bien au contraire c'est dans chaque politique ministérielle que l'enjeu du handicap doit se décliner ». 

Le CIH au cours duquel une feuille de route gouvernementale a été présentée, dessiné autour de cinq grands axes. La jeunesse, l'emploi, l'accessibilité, et l'accompagnement et la gouvernance de la politique du handicap, avec un objectif : relever le défi de l'égalité.

L'accessibilité bien en retard !!! mais prioritaire...

Oui le vote est obligatoire son accessibilité et celle en général trop souvent oubliéAnnonce qui n'a étonné personne, ni les associations qui ne cesse de lancer des mises en garde, ni les politiques eux-mêmes puisque beaucoup d'élus ayant préféré remettre ce chantier a plus tard ou avec des budgets dérisoires. Jean-Marc Ayrault qui lors de la conférence de presse du CIH a reconnu «Notre objectif reste la mise en accessibilité de l'ensemble de la société, les transports, les commerces, les lieux de loisirs et de culture ».

Un constat qui appelle comme le précise la feuille de route qui « n'est pas un renoncement ; il appelle au contraire une mobilisation inédite ». Un dossier dans lequel généralement une autre difficulté celle de l'absence de la prise en compte de l'universalité de l'accessibilité qui n'est pas le dossier réservé à l'handicap physique.

Toutefois, «il est hors de question de changer la date pour ne pas décourager les bons élèves» qui pourraient atteindre leur objectif d'ici 2015, a affirmé à l'AFP Marie-Arlette CARLOTTI. « A ce jour, 60% des lieux publics n'ont toujours pas atteint l'objectif d'accessibilité », a-t-elle précisé. 

Parmi les décisions prises lors de cette réunion sur dossier a noté celui de faciliter la vie d'usager et de client en rendant accessibles les sites internet publics notamment. Mais aussi de faciliter la vie de citoyen par la mise en accessibilité de tous les processus électoraux et en rendant la communication gouvernementale accessible.

Ou encore celui de permettre l'accès à la culture et au sport avec notamment la mise en place d'un volet handicap dans les projets des fédérations sportives ou le soutien aux producteurs pour l'accessibilité des films français...

La Jeunesse reste un objectif politique

Mma Marie-Arlette CARLOTTI Ministre déléguée aux personnes handicapées et chargé de l'exclusion au coté du Premier Ministre lors de son intervention devant la presseAutre priorité du CIH et thème cher au cœur du Président François HOLLANDE pour lequel la jeunesse reste son cheval de bataille et qui pour reprendre une de ces citations je souhaite une « une vie meilleure et ne laisser personne sur le bord du chemin ». Une promesse que n'a pas oublié son gouvernement, mais dont beaucoup en situation de handicap sont laissé a l'abandon ou le droit essentiel a l'éducation et parfois impossible pour certain d'entre eux...

Le CIH qui annonce dans sa feuille l'objectif et la mise en place d'un droit à la formation pour les parents soumis à la concertation avec les partenaires sociaux. Ainsi que notamment la transformation en CDI des 28 000 auxiliaires de vie scolaire sous contrat d'assistants d'éducation, la création d'un diplôme d'État de l'accompagnement, spécialité milieu scolaire ou encore celle 700 places en unité d'enseignement en maternelle pour les jeunes autistes.

L'emploi un taux de chômage de 22 %.

Face à la promesse du Président Hollande de la baisse du chômage fin 2013, celui des travailleurs handicapés n'aura jamais connu une telle progression ces deux dernières années avec
Un travailleurs handicapés qui vient a Cap Emploi espérant trouver du travaille grâce a soit disant baisse du chômage !!! Alors que l'agent affirme le contraireen 2012 + 14 % contre 9 % pour le reste de la population, et les jeunes n'étant pas plus épargnés. Forum, et autres manifestations ne cessent de ce multiplié reste que l'embauche effective à long terme, ne concerne que très peu de contrat.

Un comité qui annonçait vouloir avoir comme objectif de permettre mieux former les travailleurs par un volet handicap dans la réforme de la formation professionnelle, le recrutement d'apprentis dans la fonction publique et l'ouverture de centres de rééducation professionnelle modernisés. Une nécessité qui permettra d'empêcher les entreprises de se servir de l'excuse du manque de qualification pour embaucher.

La feuille qui prévoit notamment d'accompagner tout au long du parcours professionnel, renforcer l'offre du service public de l'emploi. Soutenir l'activité des travailleurs handicapés en valorisant la sous-traitance auprès de travailleurs indépendants handicapés et en harmonisant l'obligation d'emploi des secteurs publics et privés.

l'accompagnement médico-social

Un droit a la santé qui reste compliquée pour beaucoup des allocataires de l'AAH pour lequel la CMU n'est toujours pas disponible faute de dépassement pour quelques dizaines d'euros.

Si les soins courant et notamment ceux bénéficiaires de l'invalidité sont généralement couverts par les 100 %. Reste que des frais comme le dentiste, l'ophtalmologiste ou tout autres spécialiste, dont le tiers pays, ne que rarement possible.

Le CIH qui annonce simplement d'agir dès le plus jeune âge, par la prise en charge intégrale des frais de transport des enfants vers les CAMSP et la mise en œuvre d'un programme national de repérage dépistage diagnostiques précoces des handicaps chez l'enfant.

Améliorer le service rendu par les MDPH grâce à la dématérialisation totale des échanges avec les MDPH, et la simplification de l'attribution des cartes de stationnement. Ou encore, favoriser le maintien à domicile et faciliter l'accès aux soins...

Mse en place d'une gouvernernance ?  

Faire du handicap un sujet du débat public et plus seulement des seules personnes concernées. Le Gouvernement a annoncé lors du CIH vouloir que la question du handicap soit posée dans dans toutes les instances qui concernent la vie quotidienne des personnes handicapées.

Ainsi, le gouvernement considère que les travaux de François Chérèque sur la pauvreté doivent inclure un axe de réflexion sur le handicap. "Le Premier ministre a pris conscience que les personnes handicapées qui vivent de l'allocation adulte handicapée (AAH) sont en dessous du seuil de pauvreté", note Christel PRADO, la présidente de l'UNAPEI.

La question du handicap ne doit plus rester un sujet confidentiel aux mains de quelques experts. Le sujet doit être présent dans toutes les instances qui peuvent avoir à traiter de thèmes en lien avec le handicap. Le Gouvernement veut la liste de toutes les instances dans lesquelles un représentant des personnes handciapées pourraient siéger.

La commission diversité du CNC devra accueillir un représentant nommé par la Ministre en charge du handicap pour que le cinéma et la télévision fassent plus de place aux personnes porteuses de handicap.

Des associations satisfaites, mais prudentes...

Au centre de la table côté droite, on peut apercevoir Mme la Présidente du CNCPH et sa présidente, Mme Martine CARRILLON-COUVREUR à ses côtés Marisol Touraine et le Premier ministre qui fait face à Mme Christel PRADO présidente de l’UNAPEI ©Benoît Granier/MatignonLes principales associations françaises ont-elles marqué leurs satisfactions à l'annonce des décisions prises par ce Comité Interministeriel du Handicap, tel «Les annonces en faveur d'une politique ambitieuse et concertée entre les différents ministères vont dans le bon sens, malgré un contexte économique difficile», a salué la Fédération des associations pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) pour qui ces déclarations «doivent se transformer en mesures concrètes sur le terrain».

Ou encore celle de l'Unapei par l'intermédiaire de sa présidente, Christel PRADO, qui a souligné le «courage» du CIH et a applaudi l'annonce de la prise en charge intégrale des frais de transport des enfants handicapés se rendant en centres spécialisés.

Un Fnath concernant l'emploi qui reconnait volontiers qu'en matière d'emploi, les chantiers engagés sont nombreux et rejoignent certaines préoccupations, il y a malgré tout, à ce stade, « peu de mesures très concrètes susceptibles de changer à court terme la situation alarmante de l'emploi des travailleurs handicapés. »

Rendez-vous pour un premier bilan en juin 2014

Le gouvernement qui annoncé avoir pris des décisions à la mesure de l'enjeu : mise en place d'agendas d'accessibilité programmée par voie d'ordonnance, mobilisation des fonds de la Caisse des Dépôts et des consignations (CDC) et de BPI France, recrutement de 1000 ambassadeurs de l'accessibilité.

Une concertation entre tous les acteurs concernés va être engagée dès le mois d'octobre pour mobiliser de façon volontariste et pragmatique autour de l'objectif de mise en accessibilité, en s'appuyant sur les préconisations du rapport de la sénatrice Claire-Lise Campion. Un premier bilan de cette feuille de route gouvernementale sera présenté à l'occasion de la Conférence nationale du Handicap qui se réunira en 2014.

Stéphane LAGOUTIÉRE 

Le premier Jean-Marcs AYRAULT décide enfin de réunir le comité interministériel du handicap

Rédigé le 20 Septembre 2013

Le Premier Ministre Jean-Marcs AYRAULY lors d'un déplacement a Marseille lors des législatives de 2012 venu soutenir la Ministre Marie Arlette CARLOTTI a sa droite Après plusieurs semaines d'hésitation et de remise a plus tard, le Premier ministre réunira enfin le 25 septembre prochain le comité ministériel du handicap (CIH). Une nouvelle donnée aujourd'hui au Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées. Un comité prévu par la loi de 2005, et qui ne sera réuni qu'une seule fois lors de son installation.

Un comité qui au départ devait se réunir deux a quatre fois par an avait été annoncé pour le printemps, puis pour le mois de juillet, repoussé une nouvelle fois pour cause de vacance. Un rendez-vous gouvernemental au final sans cesse repoussé. Un rendez-vous annoncé par la ministre déléguée pour le début du mois de septembre.

Pour rappel le CIH, étant la réunion de tous les ministres autour du premier d'entre eux, Jean-Marcs AYRAULT, pour aborder les questions de handicap dans leur transversalité. Il faut dire que la question doit en principe mobiliser tous les secteurs tels que la santé, la solidarité pour les questions liées aux prestations sociales et aux établissements, l'Éducation nationale pour la scolarisation, le transport logement pour l'accessibilité... mais aussi culture, emploi, anciens combattants, français de l'étranger.

Les associations attendent beaucoup de cette réunion qui pourrait aussi donner des orientations pour l'avenir. La question de l'accessibilité est sous les projecteurs à moins de 500 jours de la date fatidique du 1er janvier 2015 qui doit voir la France se conformer au principe de l'accessibilité généralisée tout comme de la remise du rapport par la ministre Marie-Arlette CARLOTTI. De même, on attend des informations concernant la décentralisation. Les associations s'inquiètent d'un transfert complet de la politique du handicap aux départements.

La Rédaction

Marie-Arlette CARLOTTI affirme rendre un bilan accessible en Français facile à lire et à comprendre

Rédigé le 19 Septembre 2013

Marie-Arlette Carlotti, ministre chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, le 31 janvier 2013, à Marseille. Photo P.MAGNIENAlors que le comité interministériel s'est toujours réuni, depuis sa création, la ministre, Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, a rendu public à travers un communiqué son bilan accessible en Français facile à lire et à comprendre. Un bilan qui ressemble étrangement a une lettre ouverte à quelques mois des élections municipales à Marseille où celle-ci est candidate à des primaires socialistes.

Un communiqué, dans lequel la ministre aura fait connaitre son bilan intitulé « Un an au service de la solidarité » un document transcrit dans une version « Facile à lire et à comprendre » (FALC) à l'attention des personnes handicapées mentales. Document dont le Premier ministre avait déjà publier son discours de politique générale le 3 juillet 2012

Si l'initiative menée en collaboration avec l'Unapei pour sa transcription va évidemment dans un sens d'une meilleure accessibilité a tous de la communication gouvernementale. Celle-ci n'enlèvera pas le goût amer des personnes handicapées, des familles et des associations, pour lequel malgré certes avancé, mais que jugerons minimale.

Reste que si pour la ministre celle-ci se montre satisfaite de nombreux points noirs subsistent. Alors pour ne citer que Mme la ministre qui avait dit récemment, « Un pays plus démocratique pour que tout le monde puisse dire ce qu'il pense », certains ne s'en privent pas et dénoncent une version très édulcorée de la réalité. Parmi eux l'accessibilité a moins 464 du 1er janvier 2015, mais aussi l'éducation, le chômage avec taux historique de plus de 22 % ou encore l'accès a la santé.

La ministre affirme toute même poursuivre son travail en vue du Comité interministériel du Handicap (CIH) qui sera prochainement réuni par le premier ministre, afin, entre autres, « que l'accès à l'information et à la citoyenneté des personnes handicapées soit renforcé » précise-t-elle.

Stéphane LAGOUTIÉRE

HANDI POP lance les Rencontres du Handicap : Scolarité, Formation, le parcours du combattant !

Rédigé le 13 Juin 2013

Siège de l'UMP 238 rue de Vaugirard a ParisFrédéric Bouscarle, Président-Fondateur de HANDI POP' et Secrétaire National de l'UMP en charge du handicap, vous convie à la première soirée Lancement « Les Rencontres du Handicap ». Des rencontres qui auront lieu en présence de Marie Anne-Montchamp et ancien Ministre et déléguée Générale de l'UMPsous le thème "Scolarité, Formation, le parcours du combattant!" le Jeudi 20 juin 2013 à partir de 19h00 au siège de l'UMP a Paris.

Marie-Arlette CARLOTTI donne rendez-vous pour la deuxime fois à ces concitoyens pour Tchater en direct

Rédigé le 10 Juin 2013

Marie Arlette CARLOTTI dans son bureau (archives 2012)Madame Marie-Arlette CARLOTTI, Ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion répondra en direct aux internautes pour le second rendez-vous de la solidarité. Un rendez-vous pour quel s'était engagée à maintenir lors de son de son premier tchat, celle-ci avait en effet préciser quel répondrer une fois par mois aux Français sur les problématiques liées au handicap ou à la lutte contre l'exclusion. Rendez-vous donc le 12 juin en direct à partir de 18h30 sur le site du gouvernement.

Un premier rendez-vous un peu décevant même si la ministre parlé d'avantage d'un franc succès. Reste que ce premier tchat n'aura réuni que 300 internautes durant un peu moins 1 h 30 cette de questions / réponses avec au programme de nombreuse questions aux sujets multiples et varié. Se son ainsi l'accessibilité, l'éducation, la santé, mais aussi des questions plus politique comme celle d'un internaute qui demande a la ministre Marie-Arlette Carlotti si elle pense être véritablement efficace dans les mois à venir si elle bataille en même temps pour la Mairie de Marseille ? Réponse de la ministre ferme et catégorique « Je suis ministre à 100%, une fois élue je serai maire de Marseille à 100% », déclare la ministre en charge du Handicap. Conclusion : une fois à la tête de Marseille, la personne à la tête du ministère changera.

La Rédaction

Pierre Mauroy décéde à l’âge de 84 ans après une vie politique commencé en 1944.

Rédigé le 7 Juin 2013

Pierre Mauroy dans son bureauPremier chef de gouvernement, il sera aussi le premier des socialistes à rejoindre Matignion sous la Ve République après l'élection de François MITTERRAND. Un poste qu'il conservera pendant plus trois ans auteur des premières grandes reforme de la gauche. Pierre MAUROY à qui le Chef de l'État actuellement en voyage au Japon a rendu hommage avant d'annoncer qu'un hommage national sera rendu aux Invalides.