Skip to main content

Discrimination raciale ou des personnes des handicapés, l’ONU ouvre sa nouvelle conférence

Rédigé le 29 Novembre 2011

2011.11.29.Convention international_au_siege_des_nations_uniesEnviron 700 élèves de lycée des États-Unis, du Canada, de la France, du Mexique et de la Roumanie où commencera à partir de demain la quatorzième Conférence annuelle des élèves sur les droits de l'homme, organisée du 30 novembre au 2 décembre 2011, au Siège de l'ONU à New York et consacrait cette année au thème: « La discrimination et les défenseurs des droits de l'homme ».

Organisé par le Département de l'information (DPI), dans le cadre de la commémoration de la journée mondiale des droits de l'homme et du dixième anniversaire de la Conférence de Durban contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l'intolérance, cet évènement de trois jours s'ouvrira à l'École internationale des Nations Unies (United Nations International School –UNIS).

Les élèves seront accueillis par la direction de l'école et les étudiants du Comité des droits de l'homme de l'UNIS. Ils participeront également à une rencontre avec un panel d'experts spécialisés dans les droits de l'homme, afin d'évoquer le thème central de la Conférence et les quatre sous-thèmes choisis: discrimination raciale; discrimination contre les handicapés; discrimination contre les personnes atteintes du VIH/sida, et discrimination contre les femmes.

Le 1er et 2 décembre, les élèves se réuniront au Siège de l'ONU pour rencontrer le Sous-Secrétaire général de l'ONU pour les droits de l'homme et Chef du Bureau du haut-commissariat aux droits de l'homme à New York, M. Ivan ŠIMONOVIC.

« Des millions de personnes souffrent quotidiennement de discrimination, simplement à cause de ce qu'elles sont en tant qu'êtres humains ou individus », a-t-il
Les étudiants de l'Institut de New York pour l'éducation spéciale à effectuer événement spécial siège de l'ONU « Ensemble pour un monde meilleur pour tous: Y compris les personnes handicapées dans le développement », en célébration de la Journée internationale des personnes handicapées. ©UN Photo / Evan SchneiderLes étudiants de l'Institut de New York pour l'éducation spéciale à effectuer événement spécial siège de l'ONU « Ensemble pour un monde meilleur pour tous: Y compris les personnes handicapées dans le développement ». ©UN Photo / Evan Schneiderrappelé, avant de souligner qu'il revenait « à chacun de prendre des mesures pour bâtir un monde où tous les hommes naissent libres et égaux ». « La Conférence est une excellente occasion offerte aux jeunes pour discuter de la façon dont ils peuvent faire la différence », a-t-il ajouté.

Au Siège de l'ONU, des lycéens représentant environ 40 écoles publiques de la ville de New York, de l'État du Wyoming, et de la ville de Winnipeg, au Canada, partageront leur réflexion sur les thèmes de la Conférence avec leurs homologues des villes de Memphis, dans le Tennessee; de Toulouse, en France; de Mexico, au Mexique, et de Targu-Mures, en Roumanie. Le Centre d'information de l'ONU de la ville de Mexico organise simultanément une conférence régionale des étudiants latino-américains à laquelle participeront plus de 19 pays des sous-continents d'Amérique latins et centraux. Chaque point de la Conférence sera également débattu dans des groupes de discussions, avec l'objectif de formuler une série de propositions et de projets qui seront ensuite discutés avec le panel d'experts, avant d'être mis en œuvre par les élèves dans leurs écoles ou leurs communautés.

La Conférence est organisée en collaboration avec l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), son réseau d'écoles associées au Canada (ASPnet), le Bureau d'Amnesty International pour les États-Unis, le Département de l'éducation de la ville de New York, les ONG « Global Education Motivators » et « Interconnexions 21 », ainsi que l'École internationale des Nations Unies (UNIS) et l'École de Berkeley Carroll, située à Brooklyn. La Conférence des élèves sera retransmise en direct sur le site Web des Nations Unies.

Correspondante permanent F.H.I.au Etats-Unis

BÉGAIEMENT : Un moteur d’exclusion sociale, les orthophonistes au centre de l’action

Rédigé le 22 Octobre 2011

journée mondial Le mal de la parole, le bégaiement Demain sera organisée la 14e édition de la journée mondiale du bégaiement par quatre associations internationales* dont l'association française, Parole bégaiement. Sujet qui pourtant passera inaperçu aux yeux du grand public et ceux malgré un film participant au dévoilement de cette forme de handicap, le discours d'un roi. L'occasion aussi pour la FNO* de rappeler le rôle central des orthophonistes dans le cadre de son traitement. Une maladie pour lequel 650 000 personnes seraient concernées en France et approximativement 68 millions de personnes dans le monde soit près de 1 % de la population mondiale.

13e Journée européenne du don d’organes et de la greffe 2011 a Géneve en Suisse

Rédigé le 21 Octobre 2011

Journée Européenne de don d'organe et de la GreffeOrganisé par la Fondation Fair transplantet et le Conseil de l’Europe, avec la participation des fondations Swiss transplant, AGIR, les HUG sans oublié l’association « Footballeurs sans Frontières ». Cette journée coïncidera cette année avec le 40e anniversaire de la première transplantation à Genève. 

Initiée en 1996 dans le but d’aider les États membres à définir leurs positions et à encourager les dons. L’esprit des Journées européennes aujourd’hui étant de soutenir et de stimuler les autorités de santé et toutes les parties impliquées dans la transplantation d’organes.

Afin de développer et promouvoir le don et la transplantation d’organes comme procédure fiable, efficace et éthique visant le bien des receveurs et respectant les donneurs.

Plus de 50 000 personnes sont actuellement en attente d’une transplantation en Europe, et 12 d’entre elles, en moyenne, meurent chaque jour faute de greffe. La progression des dons d’organes ne parvient pas à suivre celle des besoins en matière de greffes, qui ne cessent de croître. Les autorités nationales et les associations de patients s’efforcent, un peu partout en Europe, de trouver des approches nouvelles et innovantes pour encourager le don d’organes.

Même si les statistiques montrent, dans certains pays, une augmentation du nombre des personnes prêtes à faire un don d’organe ou de tissu, il est nécessaire et urgent de réaliser de nouvelles avancées. Le Conseil de l’Europe travaille sur ces questions depuis les années 1950. Grâce à l’expérience qu’elle a acquise depuis 1998 dans l’organisation de la Journée européenne du don d’organes, la Direction européenne de la Qualité du Médicament & Soin de Santé (DEQM), qui œuvre au sein du Conseil de l’Europe, a développé en collaboration avec l’Union européenne un kit de campagne et des informations qui sont à la disposition de tous les pays européens pour soutenir leurs efforts locaux.

Les données chiffrées internationales sur le don et la transplantation sont publiées dans l’édition 2011 de Transplant. Pour rappel Fairtransplantest une organisation médicale non-gouvernementale, à but non lucratif, fondée en 2005 à Genève, avec pour mission de promouvoir le don d’organes et l’accès à la transplantation d’organes dans un cadre transparent, sécurisé et non lucratif.

La Rédaction

53e édition de la journée mondiale des sourds, qui sont-ils ?

Rédigé le 29 Septembre 2011

Journée Mondiale des sourds 2011Lançé en 1951 par la FMS, la France est ses deux grandes associations auront réduit cette journée a un appel aux responsables politiques et autorités publiques. Celle-ci ayant organisé plusieurs manifestations du 19 au 24 septembre dernier, objectif rapproché des Français souffrant d’un déficit auditif estimé à 6,6 % et les entendant. Se au final plus de 16 villes françaises dans lesquels différentes manifestations auront vu le jour. Un public d'une grande diversité à la fois composée de deux personnes devenues sourde celle des personnes âgées représentant 88 % de cette population. Les 13 % soit environ 1 163 000, restants se partageant en trois.

Maltraitance physique et psychologique plus de 10 000 personnes âgées seraient concernée chaque jours

2011.06.22.rapport de loms maltraitance personnes ges

l’OMS dans un rapport qui vient de paraitre contaste avec regret que la maltraitance n’épargnerait personnes et surtout pas les plus faibles. Ainsi même les aînés seraient 4 millions chaque année en Europe, à subir des sévices physiques. Ce rapport du Bureau régional de l’Europe pour l’OMS qui comprend 53 pays avec des chiffres qui font peur et ne risquent que de progresser.

Gifles, coups de poing, brûlures, coups de couteau, sévice mental ou sexuel… les sévices physiques ou psychologiques dont sont victimes les aînés en Europe sont variés et nombreux. Quatre millions d’entre eux chaque année souffriraient en permanence chez eux, chez des proches ou dans des établissements de soins. Ils seraient également nombreux à subir d’autres formes de maltraitance.

Le rapport de l’OMS estime ainsi à…29 millions le nombre des victimes de sévices psychologiques, à 6 millions celui des cibles de vols et même à 1 million, celui qui sont en proie à des agressions sexuelles.

« C’est extrêmement choquant », s’indigne Zsuzsanna Jakab, la directrice régionale de l’OMS pour l’Europe. Et le risque de voir ces pratiques se développer est bien présent. En 2050, le tiers de la population régionale aura plus de 60 ans. La prise en charge des personnes âgées demandera toujours plus de moyens économiques, sociaux, familiaux, et davantage d’investissements pour la mise en place de nouvelles structures. Résultat, un risque accru de voir se développer ces maltraitances.

Les victimes sont plus nombreuses dans les pays en développement et parmi les catégories sociales les plus défavorisées, constatent les auteurs du rapport. Le handicap physique et mental est également une faiblesse dont profitent les agresseurs.

Les auteurs émettent plusieurs propositions à l’intention des gouvernements concernés. Retenons notamment la mise au point « de plans nationaux pour lutter contre la maltraitance », le développement du recueil d’informations et la mise en place de services destinés à venir en aide aux victimes.

La Rédaction

La fondation vodafone lance les smart accessibility awards

Les représentants de la Fondation Vodafon a Bruxelles lors du lancement du prix Smart Accessibility En pleine semaine de la première Assemblée de l'agenda numérique européen, qui se déroulera les 16 et 17 juin à Bruxelles, la Fondation Vodafone lance les Smart Accessibility Awards. Il s'agit d'une nouvelle compétition visant à promouvoir le développement d'applications IT conçues pour améliorer les conditions de vie des personnes handicapées ainsi que celles des personnes âgées, pour les aider à prendre une place plus active au sein de la société. Quatre gagnants seront désignés décembre 2011 et la somme de 200 000 € leur sera attribuée pour le développement et la diffusion de leurs applications. La compétition est ouverte du 14 juin 2011 au 15 octobre 2011. Toutes les participations doivent être présentées via le site Web

Plus d'un milliard de personnes handicapées se heurtent à des obstacles quotidiens

2011.06.09.Le Dr Etienne KRUG a ParisL'Organisation mondiale de la santé et la Banque mondiale ont publié aujourd'hui de nouvelles estimations mondiales selon lesquelles plus d'un milliard de personnes seraient atteintes d'une forme ou d'une autre de handicap. Elles ont invité instamment les gouvernements à accélérer les efforts pour permettre l'accès aux services de base et à investir dans des programmes spécialisés qui permettent aux personnes handicapées de réaliser pleinement leur potentiel. Le premier Rapport mondial sur le handicap jamais publié contient les premières estimations mondiales du nombre de personnes handicapées sur 40 ans et donne une vue d'ensemble de l'état du handicap dans le monde.