Contenu principal

Message d'alerte

Affiche du festival les petits bonheurs qui a lieu du 28 mai au 8 juin dans l’agglomération de Béthune-BruayDu 28 mai au 8 juin, la Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois Lys Romane et les 33 partenaires de la Charte handicap vous donnent rendez-vous sur le festival Les petits bonheurs. Une troisième édition, de cette fête nomade qui va battre le pavé de dix-huit communes de l’agglomération avec une idée majeure : prouver que les personnes en situation de handicap peuvent développer des compétences artistiques grâce à des méthodes d’apprentissage adaptées. Et ce, quels que soient leur âge, leur type ou niveau de handicap, au travers d’intermèdes culturels et artistiques insoupçonnés.

Photo groupe Lauréats Cannes DlN 2018 avec dans la seconde ligne en costume noir le lauréat Lukas DHONT  de Canne d'orTandis que les stars du cinéma réuni sur la croisette auront attribué la palme d’or à Hirokazu KORE-EDA pour son film "Une affaire de famille". Ce 16 mai s’est tenue la première édition des « Cannes dans le noir » sur le bateau de Technikart, un moment de culture, d’émotion et d’échange placé sous le signe de la différence, en plein cœur du festival de Cannes. Un prix de la canne d’or attribuée par un jury présidé Alain Kruger, au réalisateur Lukas Dhont et à l’interprétation exceptionnelle du jeune Victor POLSTER. Lukas DHONT qui aura s’est également vu remettre la Canne du meilleur réalisateur.

Affiche partielle Monsieur Je sais Tout avec gauche le jeune Léo et a droite son oncle au volant d'une voitureQuelques semaines après la journée mondiale de l’autisme, « Monsieur Je-Sais-Tout » sera à l’affiche partout en France. Un film inspiré du roman d’Alain GILLOT, La Surface de réparation. Un film qui aborde sous un angle drôle et émouvant comme le montre l’extrait, un sujet de société et de santé publique rarement évoquée dans le cinéma français : celui de l’autisme. Un sujet abordé pourtant plusieurs au cinéma comme Rai man, Le phare des orques ou encore Crazy in love sur le syndrome d’Asperger, l’une des variante de l’autisme. Un film français soutenu par des nombreuses associations comme SOS Autisme, Autistes sans frontières…

John Joaquin PHOENIX et Donnie Jonah HILL dans le film Don’t worry, he won’t get far on foot Dernier film réalisé par GUS Van Sant, Don't worry, he won't get far on foot, (Ne t'inquiète pas, il n’ira pas trop loin, a pied) et produit par Amazon Studios, dans lequel l'acteur Joaquin PHOENIX incarne dans cette intrigue, un artiste devenu tétraplégique à 21 ans, qui sombre dans l'alcool. Ce film dont le scénario s’inspire d’une histoire vraie, celle du dessinateur John CALLAHAN est inspirée sur une histoire vraie sort en France le 4 avril.

L'Assistance Publique Hôpitaux de Paris donne carte blanche au musée du quai Branly Jacques ChiracLe musée du quai Branly – Jacques Chirac va à la rencontre de la communauté hospitalière tout au long du mois de novembre en proposant dans le cadre de son partenariat avec le réseau des médiathèques de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris 65 interventions dans 16 hôpitaux de l’AP-HP sur le thème des « Cultures du monde » : ateliers de pratiques artistiques, conférences au chevet des patients, lectures, conférences illustrées en vidéo…

Deux exemple de photographie qui seront presente sur la face de l hotel de ville de Paris jusqu au 23 avril prochainDimanche 2 avril, à l’occasion de la journée internationale de l’autisme, la Ville de Paris accueillera l’exposition « Regards d’enfance ». Les enfants avec autisme ou autres troubles envahissants du développement (TED) seront mis à l’honneur sur les grilles de l’Hôtel de Ville pour faire changer les regards et faire tomber les préjugés. Bernard JOMIER, adjoint à la Maire en charge de la santé, du handicap et des relations avec l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, a souhaité accueillir sur les grilles de l’Hôtel de Ville une exposition photographique dédiée aux enfants et adolescents avec autisme ou autres troubles envahissants du développement (TED).

Les acteurs principaux du film Patient realise par Grand Corps Malade et distribue par GaumontAdapté de son livre « Patients » sorti en 2012, Grand Corps Malade (Fabien MARSAUD), raconte sa grave chute dans une piscine, suivie d'une longue rééducation. Un homme contraint désormais se déplacer avec une béquille. Un film dont la sortie est prévue le 1er mars et dont le tournage aura été réalisé dans centre de rééducation de Coubert en Seine-et-Marne, avec la participation du personnel et de malade, est à l’image de son réalisateur entre autodérision et désespoir. Un moment qui nous rappel a tous combien nous sommes fragiles !